Les singuliers

Jeudi 19 octobre 2017 à 10h (horaire à confirmer) à MUNSTER (68)

Fruits Rouges

- Pour tous, dès 9 ans

Quand Michel Jolivet m’a demandé ce que je pensais des Indiens d’Amérique, une bouffée d’enfance m’est revenue en mémoire  : Quand je jouais aux Cow-boys et aux Indiens, j’étais naturellement viscéralement du côté des Indiens.
Je retrouvais les paysages de mes jeux favoris  : se perdre dans la forêt des Vosges, les sapins, la neige, grimper aux arbres, ramper sans bruit dans les fougères pour découvrir les campements de tipis s’allumer au crépuscule comme des tapis de lucioles. Le savoir à mains nues  : être dans la forêt comme un poisson dans l’eau.

Il y avait ce bonheur étrange de la vie des Indiens  : Le plumage, les mocassins, les franges, les danses... Souplesse, secret, parole et grand savoir. Ces paroles fortes comme des brassées d’images, cette belle religion de la terre, autrement plus humaine que notre catéchisme d’aujourd’hui, écologiste, hygiéniste : consommateur ! Entre Mac Gyver et Little Big Man, je n’hésite pas un instant. Et puis, je dois avouer qu’à douze ans, je trouvais déjà les petites squaws tellement plus attirantes que les femmes blanches des convois..

Bien sûr, il y a notre honte du massacre des Indiens, le dégoût et la rage qu’il fait naître. Bien sûr, ils ne sont plus aujourd’hui pour nous que des images : je ne suis pas ethnologue, je n’en aurai sans doute jamais ni le goût, ni la manière. Mon regard est simplement reconnaissant : l’Homme Blanc que je suis aura toujours une dette envers ces Hommes Rouges : une dette de jeu d’enfant.

En 1992, j’ai choisi de commémorer la découverte des Amériques, en rendant aux Amérindiens du Nord un peu de ce que je leur dois. A la manière du conteur que je suis : en tressant quelques unes des histoires qu’ils se racontaient, comme on partage en secret une poignée de fraises des bois.

Pour nous en nourrir à notre tour. Sans nostalgie. Sans condescendance. Pour que tout simplement, nous entendions ce que le vent d’Ouest nous murmure chaque jour à l’oreille : « Ils ne sont pas venus vivre et chanter sur cette terre en vain... »

- Conte et Musique (cithare hongroise et flûte de pan) : Michel Hindenoch
- Durée : 1h15 à 1h30, en fonction du public

Renardises

- Pour tous, dès 10 ans

Le Roman de Renart est un recueil de contes ou “branches”, mettant en scène des animaux de la forêt, de la ferme et quelques rares humains de passage. Pour les nombreux poètes qui ont contribué à son écriture, le Roman de Renart était l’occasion d’un divertissement coloré et joyeux, d’une parodie du Roman Chevaleresque, mais surtout d’une satire sans complaisance de la société féodale.

Bien qu’aujourd’hui nos règles sociales aient changé (en apparence), le personnage de Renart résonne toujours en nous : Il continue plus que jamais à incarner l’espoir de l’Homme dans sa lutte incessante pour échapper aux hiérarchies naturelles et sociales.

Le Roman a pourtant une autre résonance : Ce “renversement du monde” nous conduit à interroger notre conception du mal et le lien secret qui nous attache à notre ombre. Il s’inscrit dans la tradition des cycles du fripon divin, de Dionysos, d’Hermes, de Tiel Eulenspiegel, de Coyote ou Corbeau des Amérindiens du nord... Renart est le héros de toutes les transgressions contre l’ordre établi.

À partir de quatre des branches du Roman et de leur correspondances dans le patrimoine oral populaire, “Renardises” nous propose quatre étapes majeures vers notre libération  : Chantecler ou l’apprentissage, le Puits ou la chance, Tibert ou la rivalité, Roenel ou la solitude.

- Conte et Musique (cithare hongroise et flûte de pan) : Michel Hindenoch
- Durée : 1h20

Contes de la Pierre et du Vent

- Pour tous, dès 10 ans

Il était une fois un roi. Mais ce roi, c’était un tyran : tout le monde devait se prosterner sur son passage.
Un jour il arrive dans un village, tout le monde est sorti pour saluer le roi.
Tout le monde a baissé la tête devant lui.
Tout le monde, sauf un...

Cueillis au trésor de la tradition populaire, ces « Contes de la Pierre et du Vent » sont un bouquet de ruses, fables, facéties, merveilles, menteries. Choisis non pas par nostalgie, mais pour leur pertinence dans notre monde aujourd’hui.
Rejoignant la tradition des Bardes et des Aèdes, le conteur, seul sur scène, s’accompagne lui-même (cithare hongroise, flûte de pan...) et fait vivre autour de lui un espace imaginaire, un « écran » à trois dimensions...

- Conte et Musique (cithare hongroise et flûte de pan) : Michel Hindenoch
- Durée : 1h20

Vent d’Est

- Pour tous, dès 10 ans

Les provinces de l’Est : Lorraine, Vosges, Alsace sont les pays qui m’ont nourri.
Après avoir abordé les contes du monde, les épopées, les mythes, j’ai pensé qu’il était temps de me consacrer aux contes de mon enfance. J’ai été bien étonné de trouver là un répertoire que j’avais déjà rencontré à d’autres sources. Un corpus d’histoires que je préférais déjà dans les versions d’autres pays.

Les fables, randonnées, facéties, contes merveilleux, légendes qui ont séjourné dans cette région, se sont si bien acclimatés qu’ils se sont fondus avec le paysage. Comme ils l’ont fait partout ailleurs, d’ailleurs. Mais je dois avouer que pour moi, ce sont les sapins qui font les plus belles forêts.
Les soirs Vosgiens sont les plus mystérieux. Les vergers de Lorraine ont cette bonhommie qui ne se retrouve nulle part. Les villages d’Alsace sont les plus beaux du monde.

Chauvin ? Et après tout, pourquoi pas ? Lorsque je voyage dans d’autres paysages, ce sont eux que je porte avec moi. Ils ont fait mes goûts, mes chimères, mes plaisirs.

Alors, il est temps de vous les faire goûter à mon tour. Car sans perdre mon temps à dire que les gens de l’Est sont les meilleurs, ce que je ne crois pas, j’aimerais vous faire goûter cette terre qui a porté mes premiers rèves d’enfant, avant que le cheval blanc du voyage ne m’ait apprivoisé...

- Conte et Musique (cithare hongroise et flûte de pan) : Michel Hindenoch
- Durée : 1h20

Les Ravis

- Pour tous, dès 10 ans

Ils étaient tous venus des collines, les bergers.
Ils se sont retrouvés sur la place du village, et avec les brebis, la place était remplie.
Puis le soir est arrivé. On a vu une à une les lumières s’allumer.
On a commencé à entendre le bruit des portes, le bruit des pas dans les ruelles : Ils arrivaient, les bras chargés...
Les Ravis, un voyage au pays des sots, des simples, des innocents, des perdus, des perdants.
Juste pour le malin plaisir d’aller à contre-courant de ce monde à l’envers,
en ces temps où l’arrogance des gagnants et la tyrannie des gestionnaires
nous feraient désespérer de la vie.

Un voyage dont on revient le coeur ouvert, le cœur léger...

Sources principales : Grimm, Pourrat, Cosquin, et les traditions orales de Provence, Auvergne, Bretagne gallaise.

- Conte et Musique (cithare hongroise, flûte de pan et violon) : Michel Hindenoch
- Durée : 1h30

Astérios, la légende du Minotaure

- Pour tous, dès 11 ans

Des Mythes de la Grèce antique, il nous reste une profusion de légendes et de récits fabuleux. Ils constituent pour nous des racines lointaines et pourtant toujours présentes : C’est que la vie des Dieux et des Héros, leurs aventures, bien qu’elles soient imaginaires, ont la vertu de nous éclairer sur ce que nous vivons chaque jour dans les régions de notre âme.

Du Cycle Crétois, et particulièrement de celui de Thésée, du combat secret de Zeus et de Poseidon, du destin tragique du fondateur d’Athènes, de sa rencontre avec le Minotaure, Minos, Pasiphae, Ariane, ne nous sont parvenus que des fragments. Sous forme de légendes éparses, voire d’anecdotes, le plus souvent d’« informations ». Et pourtant le récit reste aujourd’hui autant qu’hier la forme la plus juste pour nous approprier les mythes.
La tentation était grande pour un conteur-musicien de réunir ces éléments en une grande histoire, de dépasser l’intérêt documentaire pour permettre - c’est la force du conte - l’aventure intérieure. C’est donc sous la forme d’un récit musical que cette histoire sera tissée une épopée contée et chantée, où tour à tour la musique et la parole se relaient, se marient et se confonde.

- Conte et Musique (cithare hongroise et flûte de pan) : Michel Hindenoch
- Durée : 1h20

Catégories

  • Agenda
  • Répertoire
  • Stages & Formations

Livres & CD

A def

Documents

doc 1

doc 2

doc 3